Interview de Pascal Dubois, coach des organisations

Interview de Pascal Dubois, coach des organisations

Je me présente, Pascal Dubois, coach des organisations. J’accompagne les dirigeants et leurs équipes dans les situations à forts enjeux qu’ils rencontrent (fusions, acquisitions, réorganisations, changement de dirigeants, évolution de la stratégie …), afin de leur permettre d’atteindre, voire dépasser leurs objectifs. Cela se traduit concrètement par des évolutions de comportements individuels et collectifs et leur ajustement vis-à-vis de la stratégie.

Pour maximiser l’efficacité des interventions dans ce domaine, je travaille en équipe au sein du réseau ACOLIS (www.acolis.net) avec d’autres coachs certifiés, eux aussi issus d’entreprises internationales.

Pouvez-vous nous parler de votre cheminement autour des cartes story@board ?

Cela s’est fait en deux temps : une première approche plutôt en retrait vis-à-vis de cartes présentées par Olivier Piazza lors d’une rencontre entre entrepreneurs. Je les trouvais trop froides et pas assez expressives (il est vrai que j’ai l’habitude dans mes coachings individuels d’utiliser d’autres cartes plus symboliques).

Puis le témoignage convaincant d’une collègue coach m’a donné envie d’essayer sur un cas de coaching individuel où nous étions dans la phase de formulation des objectifs.

Le hasard faisant souvent bien les choses, c’est tombé à point nommé : en demandant au client de sélectionner des cartes représentant les situations vécues sur le thème en question et celles qu’il verrait le lendemain une fois l’objectif atteint, nous avons pu baliser concrètement le terrain à travailler, en allant à l’essentiel dans un délai très court.

Efficaces, elles rassurent le client qui se retrouve facilement dans son univers tout en l’incitant à utiliser son imaginaire. Une belle combinaison des capacités mentales (cerveau gauche et cerveau droit) qui l’aide à formuler plus facilement ses objectifs par rapport aux situations vécues et les résultats attendus.

Comme mot de la fin ?

Comme toujours en coaching, ne pas rester sur ses a priori et ses préjugés, considérer toute situation nouvelle comme une opportunité et tenter l’expérience concrètement avant de décider : c’est toujours la confrontation au réel qui permet de progresser (pour plus de détails ou questions : pad@acolis.net )

Propos recueillis par Alexandre FRANK, équipe story@board.

Haut de la page